Comment choisir un scooter électrique ? 10 Points avant d'Acheter – Weebot

Comment choisir un scooter électrique ?


Le scooter électrique est une solution de micro-mobilité écologique et économique. Il bénéficie également de nombreux programme d’aide et de subvention à l’achat, et séduit de plus en plus les adeptes des deux-roues.

Voici donc 10 points à vérifier lors de l’achat d’un scooter électrique !

Déterminez si le scooter électrique correspond à vos besoins

Choisir un scooter électrique est tributaire de plusieurs facteurs : le besoin de se déplacer, la motivation écologique, l’économie de carburant, le confort de conduite, le rapport qualité/prix…etc.

Chaque utilisateur a des motivations claires qui le poussent à opter pour cette solution de mobilité alternative. Mais chaque utilisateur a également des besoins spécifiques qui doivent être pris en considération avant d’acheter un scooter électrique.

De façon générale, vous devez évaluer l’intérêt économique procuré par l’achat d’un scooter électrique ou d’un autre en fonction de trois facteurs principaux :

  • Le trajet journalier ou hebdomadaire.
  • Le coût moyen des énergies à consommer tout au long de la période envisagée de détention du scooter électrique.
  • Le budget, ou l’investissement à consentir pour le scooter électrique.

choisir scooter electrique

 

Choisissez bien la catégorie de votre scooter électrique

Les scooters électriques conventionnels sont classés de la même manière que leurs équivalents thermiques, c’est-à-dire en deux catégories principales : 50 cc et 125 cc.

Un e-scooter est classé dans la catégorie 50 cc (catégorie administrative L1e) si sa puissance maximale ne dépasse pas 4000 W (4 kilowatts) et si sa vitesse ne dépasse pas 45 km/h. La conduite d’un véhicule de ce type est autorisée sur les voies publiques à partir de l’âge de 14 ans à condition de respecter les conditions prévues dans la réglementation relative à la catégorie AM du permis de conduire.

La catégorie 125 cc (catégorie administrative L3e) regroupe les e-scooters dont la puissance est supérieure à 4000 W. La conduite de ces véhicules nécessite d’avoir un permis de conduire A ou A1 si la puissance n’excède pas 11 kilowatts, et un permis A ou A2 si la puissance est comprise en 11 et 35 kilowatts.

Moteur : optez pour l’efficacité

Les scooters électriques classés dans la catégorie 50 cc ont généralement une puissance comprise entre 1 et 4 kilowatts. Ils sont dotés d’un moteur électrique brushless intégré souvent dans la roue arrière. C’est un bon choix si vous vous envisagez de rouler la plupart du temps en ville.

En revanche, pour une utilisation extra-urbaine, il faut opter pour un scooter électrique de la catégorie 125 cc disposant d’une puissance et d’un couple assez suffisants.

Batterie : vérifiez la technologie et l’autonomie

Quasiment, tous les nouveaux scooters électriques sont dotés de la technologie de batterie Lithium-ion (Li-ion). Cette technologie est privilégiée aux technologies précédentes notamment le plomb-acide, le nickel cadmium (NiCd), et le nickel hydrure métallique (Ni-MH), car elle offre une plus grande densité énergétique et permet de réduire le poids et l’encombrement de la batterie.

Elle permet également de faciliter la recharge et d’augmenter l’autonomie du véhicule. Lors de l’achat d’un scooter électrique, optez pour une batterie présentant au minimum les caractéristiques suivantes :

  • Elle fonctionne avec la technologie Li-ion
  • Elle offre une bonne autonomie
  • Elle est fournie par un constructeur reconnu pour la qualité de ses produits (Samsung, Panasonic, LG…Etc.)
  • Le nombre de cycles de charges est assez élevé.

Faites également attention au système de gestion électronique BMS (Battery Management System) utilisé sur l’e-scooter ainsi qu’au processus de charge.

Si vous envisagez d’utiliser votre e-scooter de manière intensive, alors optez de préférence pour une double batterie amovible et un système de charge rapide.

Attention aux équipements de sécurité : freinage, roues, et éclairage !

Lors de l’achat d’un scooter électrique, il faut porter une attention particulière aux dispositifs de sécurité. Optez de préférence pour des freins hydrauliques à disque à l’avant et à l’arrière avec fonction ABS et fonction de récupération d’énergie au freinage.

Il est également important de prendre en considération les dimensions des roues notamment si vous envisagez de rouler sur des routes extra-urbaines. La plupart des scooters conventionnels sont équipés de roues de 10 à 12 pouces.

Pour une meilleure maniabilité, vous pouvez choisir un scooter électrique équipé de roues de dimensions supérieures. Sans oublier bien évidemment le système d’éclairage qui doit être assez performant pour vous permettre de conduire en toute sécurité en cas de visibilité réduite.

Vérifiez la qualité de fabrication

La qualité de construction du cadre est un élément important que vous devez prendre en considération lors de l’achat d’un e-scooter. Selon les performances recherchées en termes de rigidité et de poids, le cadre peut être fabriqué en alliages d’acier ultrarésistant, en alliages de chrome-molybdène, en alliages d’aluminium ou en matériaux composites.

Il convient également de vérifier la qualité de soudage et la qualité de fabrication de la fourche. Les composants électroniques qui sont très sensibles à l’eau doivent être protégés par un revêtement entièrement étanche (niveau IP65).

Certes, le niveau de finition des éléments en plastique et des éléments décoratifs n’influe pas directement sur les performances routières du scooter électrique, mais c’est un détail important pour évaluer le rapport qualité/prix.

Profitez au maximum du bonus écologique pour l’achat d’un scooter électrique

L’achat d’un scooter électrique vous permet de bénéficier d’un bonus (ou subvention) écologique accordé par l’état depuis le premier janvier 2017. Le montant de la subvention varie selon la puissance du moteur.

Pour les e-scooters dont la puissance est inférieure à 2000 W, le bonus est égal à 20 % du prix d’acquisition TTC avec un plafond de 100 €. Pour les modèles dont la puissance est égale ou supérieure à 2000 W, le bonus est de 250 € par kilowatt-heure, dans la limite de 900 € ou 27 % du prix d’acquisition TTC (le montant le plus faible des deux).

La bonne nouvelle c’est que le bonus versé par l’état peut être cumulé avec la prime à la conversion (prime à la casse) et avec les autres subventions accordées par les collectivités locales.

Pour bénéficier du bonus écologique, l’e-scooter doit remplir les conditions suivantes :

  • Il doit être animé par un moteur électrique
  • Il doit être acheté neuf ou loué pour une durée d’au moins 2 ans, ou dans le cadre d’un contrat de location avec option d’achat
  • Il doit être immatriculé en France
  • Il ne doit pas être vendu dans l’année qui suit sa première immatriculation ou avant d’avoir atteint un kilométrage de 2000 km
  • Il ne doit pas être équipé d’une batterie au plomb.

acheter scooter electrique

Privilégiez le confort de conduite

Pour une conduite confortable, il est conseillé de choisir un scooter électrique équipé d’amortisseurs hydrauliques et de bras oscillants à l’avant et à l’arrière.

Certains constructeurs proposent des éléments de suspension réglables permettant au conducteur d’adapter le comportement routier de son scooter en fonction de la charge et de l’état de la chaussée afin de réduire plus efficacement les vibrations de la route.

La largeur des pneus et la forme de la fourche influent également sur l’agrément de conduite et les performances routières.

Évaluez la liste des équipements

Les scooters électriques premiums (comme le scooter électrique Super Soco CU-X) sont équipés de série de quelques accessoires ultramodernes :

  • Un système de connectivité intégrant les fonctionnalités Bluetooth, Wi-Fi, et 4 G
  • Un ordinateur de bord performant qui se charge de gérer l’ensemble des systèmes électroniques du scooter
  • Un système antivol connecté à une application mobile permettant de tracker le scooter et de le désactiver à distance en cas de vol
  • Un système d’info-divertissement avec fonction GPS et écran tactile.

Ces accessoires scooter électrique sont plus ou moins proposés en option sur les e-scooters d’entrée de gamme. Bien évidemment, les prix augmentent en fonction des performances et des équipements proposés.  

Optez pour une marque proposant un bon service après-vente

Souvent trop négligée par les acheteurs, la qualité du service après-vente est un critère important à prendre en considération lors du choix d’un scooter électrique.

En effet, c’est toujours agréable de pouvoir effectuer tous les travaux de maintenance et de réparation de son scooter électrique chez un service après-vente professionnel et soucieux d’améliorer la qualité de ses services.

Il est donc toujours judicieux de privilégier une marque proposant un bon service après-vente et une politique de garantie claire et équitable.

Conclusion sur comment choisir un scooter électrique

Pour conclure ce guide d’achat de scooter électrique, il est important de définir d’abord vos besoins en termes de déplacement avant d’acheter un e-scooter. Sur la base de ces besoins, vous allez pouvoir définir plus facilement vos critères de sélection.

En définitive, quel que soit le modèle choisi, il faut privilégier un revendeur professionnel et une marque offrant un service après-vente irréprochable.


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés


Inscrivez-vous pour recevoir nos offres privilèges


Menu