De nos jours, les trottinettes électriques se sont inscrites dans notre quotidien. Elles remplacent les balades à pied, en voiture et même les transports en commun, qu’il s’agisse d’un long trajet ou d’un simple aller-retour. Pourtant, sa conduite reste très contrôlée. Avant de prendre une trottinette en main, il est essentiel de connaître les réglementations de vitesse en norme pour rouler en toute sécurité et en toute légalité sous peine d’être sanctionné. Weebot vous en dit plus !

 

Que dit la loi ?

Conduire trottinette électrique

Rouler une trottinette n’est pas synonyme de dispensions de règles. En tant que conducteurs, il vous sera demandé de respecter la loi. Mais à quelles lois devrez-vous faire face ? Weebot vous en dit plus !

Quelle est la vitesse maximale autorisée pour une trottinette électrique ?

Quelle est la vitesse maximale autorisée pour une trottinette électrique ? La loi est claire à ce sujet : en agglomération, les trottinettes ne doivent pas dépasser une limite de vitesse de 25 km/h. Ils leur sont également obligatoires de rouler sur une piste cyclable. Si vous ne disposez pas de pistes cyclables, vous aurez donc l’autorisation de rouler sur la route sur laquelle la vitesse maximale autorisée est de 50 km/h.

À noter que, sauf autorisation du maire de votre ville, il ne vous est pas possible de rouler sur les trottoirs avec votre trottinette électrique. Vous pourrez y circuler uniquement si votre moteur est éteint et à une vitesse maximale de 6 km/h afin de ne pas nuire à la sécurité des piétons éventuels.

Quelles sanctions risquez-vous en cas de non-respect de la réglementation de vitesse ?

Comme vous le savez maintenant, la trottinette électrique dispose d’une vitesse max de 25 km/h en agglomération. Si vous ne respectez pas cette limite de vitesse, vous vous exposez aux sanctions énoncées ci-dessous :

  • Si vous roulez sur un trottoire avec le moteur allumé à plus de 6 km/h, vous écopez d’une amende de 135 €.
  • Si vous roulez sur la route alors que vous disposez d’une piste cyclable à proximité, vous risquez alors une amende de 135 €.
  • Si votre trottinette n’est pas dans les normes (non homologuée et débridée) lorsque vous roulez sur une route ou bien une piste cyclable, vous devrez payer une amende de 1 500€.
  • Si vous ne disposez pas d’une assurance pour votre trottinette électrique, vous vous exposez à une amende 3 750 €.

Pour éviter de vous retrouver dans cette situation, nous vous recommandons de vous renseigner avant tout achat de trottinettes électriques.

 





Conduire sa trottinette électrique en étant en règle

Règle en trottinette électrique

Avant de conduire votre trottinette, il vous faudra respecter un certain nombre de règles. En ne les respectant pas vous risquez de porter atteinte à votre sécurité et celle des autres. Pire encore, il est possible que vous receviez une amende. Weebot vous donne des conseils pour rouler tout en étant en règle.

Doit-on obligatoirement assurer sa trottinette électrique ?

Comme beaucoup de moyens de locomotions, une assurance est souvent obligatoire pour protéger le conducteur et son véhicule en cas d’accident. C’est également le cas pour une trottinette électrique. Le mieux est d’être couvert par l’assurance de responsabilité civile. Elle vous permettra d’éviter des charges supplémentaires en cas de blessures, vol ou encore accidents.

Nous vous rappelons que sans assurance, rouler avec votre véhicule vous expose à une amende de 3 750 €. Pour prouver que votre véhicule est bel et bien assuré, vous devrez coller une vignette sur le garde-boue de votre trottinette en vous assurant qu’elle soit la plus visible possible.

Doit-on disposer d’un permis pour conduire une trottinette électrique ?

D’après le Code de la route, il vous est tout à fait possible de rouler une trottinette électrique sans disposer d’un permis. Pour autant, il est recommandé d’avoir une connaissance du Code de la route, afin d’éviter des accidents éventuels.

En effet, une grande partie des accidents est souvent lié à la conduite de trottinettes électriques. Ces accidents ne sont pas forcément liés à une conduite sans permis mais plutôt à une cohabitation difficile entre les trottinettes et les civils sur les trottoirs et les routes.

Les règlements liés à l’utilisation de la trottinette électrique

Vous l’aurez compris, pour pouvoir rouler en trottinettes électriques, il vous faudra respecter les limitations de vitesses mais aussi un certain nombre de règles pour ne pas mettre votre sécurité et celle des autres en danger :

  • Il est fortement recommandé que le conducteur porte un gilet rétro-réfléchissant. Cela vous permettra de vous faire voir des autres conducteurs plus simplement.
  • Un klaxon ou une sonnette est également un élément important pour pouvoir vous faire entendre par les civils.
  • Une trottinette électrique n’est faite que pour être conduite par un conducteur. Être à deux sur le véhicule est interdit.
  • Comme pour un automobiliste ou un piéton, veillez à respecter les feux de signalisation une fois votre deux roues en main.
  • Ne conduisez pas avec des écouteurs ou un casque : vous devez être totalement concentré sur la route.
  • Il est vivement conseillé de porter un casque, des gants, genouillères et protège-poignets pour votre sécurité en route.

 

Quelques exceptions à prendre en compte

Bien que la conduite en trottinette soit très contrôlée. Les réglementations peuvent varier en fonction de l’endroit où vous roulez ainsi que du véhicule que vous possédez.

Des réglementations de vitesse différentes en fonction de votre ville

Conduire trottinette électrique à Paris

En fonction de votre lieu de résidence, beaucoup d’éléments peuvent différer et seront à prendre en compte. Certaines villes ont mis en place des lois spécifiques pour la conduite de trottinettes électriques dans leur municipalités.

Par exemple, si vous conduisez une trottinette à Paris, Anne Hidalgo a limité la vitesse max en trottinette électrique à 20 km/h. Il vous sera par ailleurs impossible de stationner sur les trottoirs ou les chaussée de Paris. Ces lois ont été mises en place pour assurer la sécurité et la mobilité des piétons parisiens.

Nous vous recommandons donc de vous renseigner sur les règlements en vigueur dans votre municipalité, concernant l’usage de trottinettes électriques.

Des trottinettes plus rapides que la moyenne autorisée

Bien que la loi n’autorise pas les trottinettes électriques à dépasser une vitesse maximale de 25 km/h, certains modèles défient les réglementations de vitesse.

En effet, même si la plupart des trottinettes sur le marché sont bridées à 25 km/h, certains modèles plus puissants et plus rapides ont été créés pour les amateurs de vitesse.

Vous pourrez donc trouver facilement des modèles atteignant entre 30 et 100 km/h. Ces modèles sont plus chers mais aussi mieux équipés. Très performants, ils sont également souvent adaptés à tous types de routes.  Ce type de deux roues est cependant davantage dédié aux habitués des trottinettes électriques.

 

FAQ

Quelle est la vitesse maximale autorisée en trottinette électrique sur la route ?

La vitesse maximum autorisée pour une trottinette électrique une fois sur la route est de 25 km/h. Au-delà de cette limite, vous risquez une amende pouvant atteindre 3750 € si vous ne possédez pas d’assurance.

 

Comment augmenter la vitesse d'une trottinette électrique ?

Bien qu’il ne soit pas recommandé de le faire, il vous est possible d’augmenter la vitesse de votre trottinette. Pour y parvenir, plusieurs méthodes sont possibles. La plus courante étant d’acquérir un kit de débridage qui vous permet d’augmenter manuellement la vitesse de votre véhicule.

 

Conclusion

De nos jours, de nombreuses trottinettes électriques circulent sur la voie publique. Pourtant, comme chaque moyen de transport, la trottinette est soumise à des lois mises en place par le Code de la route. En effet, pour circuler en toute sécurité et en toute légalité, il est tout de même essentiel de respecter des limitations de vitesse maximale à ne pas dépasser. Ces dernières sont très contrôlées car si elles ne sont pas respectées, le conducteur devra faire face à des sanctions.

SécuritéTrottinette électriqueWeebot
sécuritéWeebot Team