vélo électrique speed bike 45 km/h assurance obligatoire

Bien que l'immense majorité des vélos électriques vendus en France soient des VAE limités à 25 km/h, il est tout de même possible d'acheter un vélo électrique rapide, appelé Speed Bike. Ce dernier ne peut rouler légalement sur la voie publique sans un certain nombre de contraintes comme l’obligation de disposer d’une immatriculation vélo électrique. Découvrez comment cela fonctionne.

Pas besoin d'immatriculation jusqu'à 25 km/h

En France, la puissance du moteur d'un vélo électrique est légiférée à 250W.  Avec une assistance allant jusqu'à 25 km/h, il peut circuler sans problème sur la voie publique et utiliser les pistes cyclables. Dans ce cas, vous n'avez pas besoin de faire immatriculer un vélo pour l'utiliser en toute légalité.

Cependant, certains utilisateurs se trouvent frustrés par cette limitation de vitesse. Car sur un vélo mécanique, vous n'êtes pas limité, si ce n'est la puissance de vos jambes, pour rouler à l'allure que vous souhaitez.

vélo électrique moustache friday fs 27 speed bike

Speedbike avec assistance jusqu'à 45 km/h

Si vous avez décidé d'utiliser votre vélo électrique pour rouler plus rapidement, il tombera alors dans la case des cyclomoteurs au yeux de la loi

Comme un scooter électrique, vous ne pourrez plus emprunter les pistes cyclables avec votre vélo électrique rapide.

Rouler avec un VAE speed bike 45 km/h procure une sensation extraordinaire de conduite et offre des possibilités de déplacements démultipliées ! Mais cela nécessite quelques contreparties. 

Afin de pouvoir en profiter en toute sécurité mais surtout en toute légalité, il est important de connaître les points importants pour se mettre en conformité.

vtt vélo électrique rapide plaque immatriculation

Une assurance obligatoire

Alors si votre vélo électrique roule plus vite que la norme à l'aide de l'assistance électrique, ou même s' il est équipé d'une poignée ou gâchette d'accélération, vous devrez faire immatriculer le vélo.

L'utilisation d'un speed bike entraîne aussi la souscription d'une assurance 45 km/h spécifique deux-roues motorisés. Pour information, il faut compter entre 100 et 150€ par an selon les compagnies d'assurances pour souscrire à ce type de protection. Au minimum, il vous faudra être couvert par une assurance responsabilité civile pour cyclomoteurs.

A l'aide de ce certificat d'assurance, vous serez couvert aux yeux de la loi. Cette assurance vous couvre aussi lorsque vous êtes responsable d’un dommage causé aux tiers avec votre vélo électrique speed bike.

vélo électrique rapide plaque immatriculation

Casque obligatoire en vélo électrique rapide

En plus de tout cela, le casque de vélo sera lui aussi obligatoire pour circuler sur votre vélo électrique rapide. Tout comme les gants qui se doivent d'être homologués. Pas seulement pour votre protection corporelle, mais pour être en accord avec la loi.

Comment faire une immatriculation de vélo électrique ?

Afin de lancer la procédure d'une immatriculation vélo électrique, vous allez devoir vous rapprocher des services habilités à s'en occuper. La demande de certificat d’immatriculation se déroule exactement de la même manière que pour une voiture.

Pour cela, deux choix s'offrent à vous, en passant soit par le site gouvernemental ANTS ou bien par un professionnel de l'immatriculation en ligne.

Il vous sera ensuite demander les justificatifs suivant pour immatriculer un vélo électrique :

  • la facture d'achat du vélo électrique
  • un justificatif de domicile (une facture internet, de téléphone, d'électricité, taxe d'habitation, etc)
  • une pièce d'identité en cours de validité (carte d'identité, passeport, etc)
  • un certificat de conformité européen avec le numéro d'identification du vélo inscrit dessus
  • le formulaire de demande de certificat d'immatriculation (cerfa n° 13750*03) dûment rempli
vélo électrique rapide certificat immatriculation

Vous obtiendrez ainsi un Certificat Provisoire d’Immatriculation (CPI) vous permettant de rouler légalement sur la voie publique, le temps de recevoir votre certificat d’immatriculation définitif par courrier. Le numéro d’immatriculation du vélo électrique est indiqué sur le CPI.

Attention car la plaque d’immatriculation n’est pas fournie par le constructeur du vélo électrique. Ce seront par vos propres moyens qu'il faudra vous en procurer une, de même que pour son installation.

Conclusion

Se déplacer en vélo électrique est très économique financièrement. Malgré le surcoût du vélo speed bike, ainsi que l’impossibilité de rouler sur les pistes cyclables, il faut voir si cela est toujours intéressant pour vous. 

Si vous êtes un gros rouleur et qu'un vélo électrique rapide devient votre moyen de déplacement numéro 1, alors cela peut être très intéressant. Pensez alors à investir dans un antivol afin de mieux sécuriser votre deux-roues.

Vélo électrique

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés